lesaventuresdecharlotte@gmail.com

CONSEILS POUR ACHETER UN VAN EN NOUVELLE ZÉLANDE

Durant 10 mois, j’ai voyagé en Nouvelle Zélande avec ma voiture aménagée. C’est la meilleure décision que j’ai prise durant ce voyage. Alors je ne peux que vous recommander d’acheter un van ou une voiture aménagée si vous partez plusieurs mois en Nouvelle-Zélande. Cela vous permettra d’être libres de vous déplacer comme bon vous semble mais aussi de faire de sacrées économies sur le long terme. Voici donc mes quelques conseils pour acheter et surtout bien choisir son van ou sa voiture aménagée.

 


Quelques notions à connaître

Warrant of Fitness (WoF)

Le WoF est l’équivalent du contrôle technique en Nouvelle Zélande. Tout comme en France, une vignette avec la date d’expiration est à placer sur le pare brise du véhicule. Cette inspection doit être réalisée tous les ans excepté pour les véhicules dont l’année de mise en circulation est antérieure à 2000. Ces derniers devront la passer tous les 6 mois. Le coût de l’inspection varie selon les garages mais il faut compter environ 50$. Rendez-vous sur le site du gouvernement néo-zélandais pour en savoir davantage.

Vehicle licensing (rego)

La rego est une taxe qui vous permet d’utiliser votre voiture sur la voie publique. Tout comme le WoF, une vignette est à placer sur votre pare brise. Cette taxe se paye à la poste tous les 3, 6 ou 12 mois, selon vos préférences. Vous pouvez retrouver les tarifs sur le site du gouvernement.

Road user charges (RUC)

La RUC est une taxe qui concerne uniquement les véhicules diesel. Contrairement à l’essence, le diesel n’est pas taxé à la source, c’est-à-dire à la pompe. C’est pourquoi tous les 1000 kilomètres parcourus, il faut s’acquitter de cette taxe à la poste. En Nouvelle Zélande, le diesel et l’essence reviennent donc au même prix. Les tarifs sont également disponibles sur le site du gouvernement.

Self-contained certification

En Nouvelle Zélande, le camping sauvage est interdit, ce qui signifie qu’il n’est possible de dormir que dans des zones prévues à cet effet. Les terrains de camping gratuits pour véhicules certifiés self-contained sont nombreux dans tout le pays, tandis qu’ils se font plus rares pour les véhicules qui ne disposent pas de cette certification.

La certification self-contained s’obtient à l’issu d’une inspection et elle est valable 3 ans. Un véhicule certifié self-contained doit permettre à ses occupants d’être autonomes durant au moins 3 jours. En d’autres termes, cela signifiera que le véhicule devra être équipé de toilettes, d’un évier avec un robinet, d’un réservoir d’eaux claires (12L minimum par personne) et d’un réservoir d’eaux usées. Les réservoirs devront être directement reliés à l’évier. Vous pouvez retrouver toutes les conditions pour obtenir la certification self-contained sur le site selfcontained.co.nz.

cuisine van


Où acheter son van ?

Dès votre arrivée en Nouvelle Zélande, en parallèle de vos démarches administratives, vous pouvez commencer à chercher un van. Vous trouverez beaucoup d’annonces sur Facebook, dans le Marketplace ou dans des groupes tels que « Van NZ Buy and sell » ou tout simplement « Les français en Nouvelle Zélande ». La plupart des vendeurs sur Facebook sont des voyageurs qui quittent le pays. Vous pourrez également trouver des annonces de particuliers et de professionnels sur le site Trademe (le bon coin en Nouvelle Zélande). Et si vous ne trouvez toujours pas votre bonheur, vous pouvez vous rendre au carfair d’Auckland, un marché de voitures qui a lieu tous les dimanches matins. Je ne vous recommande pas particulièrement d’aller dans des garages car je n’ai eu que des mauvais retours d’expérience.

À quelle période acheter son van ?

Peu importe la saison, il y aura toujours beaucoup de vans à vendre en Nouvelle Zélande, surtout à Auckland car c’est ici que la plupart des voyageurs finissent leur périple. Cependant, j’ai constaté que le prix des vans baissaient énormément en hiver (de mai à septembre) et remontaient en flèche en été (de novembre à janvier). Cela s’explique tout simplement par le fait que la plupart des pvtistes arrivent en été en Nouvelle Zélande et cherchent un van dès leur arrivée. C’est la loi de l’offre et de la demande… Je vous conseille donc fortement d’acheter votre van en hiver et de le revendre en été. Ainsi, vous ferez sûrement une belle plus-value.

Quels critères ?

Pour essayer de faire un tri parmi toutes les annonces, je vous recommande d’appliquer quelques critères lors de vos recherches :

  • WoF et rego à jour
  • Kilométrage : de préférence en dessous de 200 000 km
  • Année de mise en circulation : postérieure à 2000 (notamment pour le WoF)
  • Carburant : privilégier l’essence 91 (pour ne pas payer de RUC)
  • Certification self-contained (accès à plus de terrains de camping gratuits)

Une fois que vous avez trouvé un ou des vans qui correspondent à vos critères, il ne vous reste plus qu’à contacter le(s) propriétaire(s) et fixer un rendez-vous. N’hésitez d’ailleurs pas à négocier le prix à ce moment de la vente.


Comment se déroule la vente ?

Test de conduite

Avant d’acheter un véhicule, il faut toujours effectuer un test de conduite. D’une part, pour détecter de potentiels problèmes (mécaniques ou autres) et d’autre part, pour s’assurer que la conduite est confortable (n’oubliez pas que vous allez passer de nombreuses heures sur les routes néo-zélandaises). Je vous recommande également de prévoir une check-list, on en trouve facilement sur internet, et de vérifier chaque point soigneusement. Si le véhicule est self-contained, pensez également à vérifier que les installations respectent bien le règlement.

Pre-purchase mechanical inspection

Si vous souhaitez être rassuré sur l’état mécanique du véhicule, vous pouvez également demander une pre-purchase mechanical inspection dans un garage. Cependant, pensez à prendre rendez-vous quelques jours à l’avance car la plupart des garages n’ont pas de disponibilités dans la journée. Il faut compter environ 30 minutes et 100$ pour cette inspection. Le garage vous fera alors un compte rendu des potentielles réparations à effectuer et leur montant. N’hésitez pas à demander au vendeur d’effectuer ces réparations ou à négocier le prix du véhicule.

Paiement

Une fois que vous vous serez mis d’accord sur un prix avec le vendeur, il vous faudra alors choisir un moyen de paiement. Vous pouvez payer soit en espèces si votre carte vous permet de retirer le montant nécessaire, soit par virement bancaire. Dans le cas d’un virement, vous pouvez échanger vos passeports avec le vendeur en gage de garantie jusqu’à ce qu’il reçoive l’argent sur son compte. Vous pouvez également utiliser la plateforme Currencyfair qui traite les virements plus rapidement.


Que faire après l’achat ?

Changement de propriétaire

Acheter une voiture en Nouvelle Zélande est très simple et rapide puisqu’il n’y a presque pas de démarches administratives. Il vous suffira simplement de faire le changement de propriétaire à la poste, la présence de l’ancien propriétaire n’est pas requise. Pensez simplement à vous munir de votre passeport et du numéro de la plaque d’immatriculation du véhicule. Sur place, vous aurez un document à remplir et vous devrez payer 9$ de frais.

Assurance

Assurer son véhicule n’est pas obligatoire en Nouvelle Zélande. Cependant, je vous recommande vivement de le faire. Si jamais vous avez un accident et que vous êtes en tort, vous devrez alors payer pour les dommages potentiels. Tout comme en France, vous pouvez assurer votre véhicule tout risque ou au tiers. Je vous recommande de souscrire auprès de l’assureur AA, comme la plupart des néo-zélandais. Vous pouvez également souscrire à des options bris de glace ou contre le vol, ce que je vous recommande également de faire.


Mon expérience personnelle

En arrivant en Nouvelle Zélande, je ne souhaitais pas particulièrement acheter un van mais plutôt une voiture uniquement pour me déplacer. Je me suis finalement laissée tenter par une voiture aménagée car les prix étaient dans mon budget. J’ai donc acheté une semaine après mon arrivée une Toyota Estima aménagée à des français qui rentraient en France. La voiture datait de 2000 et avait seulement 164’000 km au compteur. Je l’ai payée 2800€ en novembre 2018 et revendue 2740€ en décembre 2019, plutôt rentable !

van Nouvelle Zélande


Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour bien choisir et acheter votre van en Nouvelle Zélande. Mon dernier conseil serait de ne pas vous précipiter, prenez le temps de voir plusieurs véhicules et ainsi de les comparer. N’oubliez pas également de toujours avoir votre permis international et votre permis français avec vous en cas de contrôle de la police. Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à me les poser en commentaire ou par mail. J’y répondrai avec plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :